Logo Région de Bruxelles Capitale
MENU
Retour à champs d'actions

Atteintes à l’intégrité de la personne

L’atteinte à l’intégrité des personnes renvoie à la violence sous toutes ses formes.

Le Conseil de l’Europe définit la violence comme étant « tout acte ou omission commis par une personne (ou un groupe) s’il porte atteinte à la vie, à l’intégrité corporelle ou psychique ou à la liberté d’une personne (ou d’un groupe) ou compromet gravement le développement de sa personnalité et/ou nuit à sa sécurité financière ».

Les violences peuvent se produire dans l’espace privé ou public. Elles sont de nature verbale, psychologique, physique ou sexuelle. Les violences se manifestent au travers des paroles, des comportements, des actes ou des gestes.

Stratégie

Les partenaires s’engagent à promouvoir la sensibilisation et adopter des mesures visant à réduire l’ensemble du spectre des discriminations et des violences.

En matière de violence dans l’espace public, la stratégie vise la complémentarité de tous les acteurs d’intervention et de prévention, avec une attention particulière portée aux personnes les plus vulnérables ainsi qu’aux lieux à risque et dans les transports en commun.

Pour les violences intrafamiliales, il s’agit, entre autres, d’assurer un climat d’accueil et d’écoute des victimes, de leur garantir une certaine protection mais aussi de leur donner accès à l’information sur les aides possibles.

En matière de discriminations et de crimes de haine, la stratégie vise d’abord à sensibiliser les victimes sur leurs droits car il apparaît que ces faits sont très peu dénoncés et restent invisibles.

Les priorités en matière de réduction de la violence et des discriminations sont  : 

  • Uniformiser les politiques de recherche et de poursuite ;
  • Sensibiliser tous les acteurs concernés, et en particulier les magistrats, la police, les maisons de justice et les services d’inspection sociale ;
  • Optimiser la coopération et l’échange d’informations entre la police et la justice, UNIA et l’Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes (IEFH);
  • Améliorer l’accueil et la prise en charge des victimes et l’enregistrement des plaintes, ainsi que le suivi adéquat des auteurs;
  • Réprimer les violences à l’égard des personnes détentrices de l’autorité.

Les partenaires

BRUSAFE
Communes bruxelloises
Fédération Wallonie Bruxelles/ Direction de l'Egalité des Chances
Hub.brussels
Parquet
Police intégrée
SNCB
SPF justice
SPRB
SPRB/BPL (Bruxelles Pouvoirs locaux)
SPRB/Equal.brussels
STIB
Unia
Vlaamse Overheid (Afdeling Justitiehuizen)
44