Brussels Capital Region
Retour aux objectifs transversaux

Assurer la coordination des acteurs de la prévention, de la sécurité et du secours (prévention, gestion de crise et maintien de l’ordre public) et développer l’approche administrative de la criminalité organisée

Dans le cadre des compétences attribuées à BPS, celui-ci assume la responsabilité de coordonner les politiques, dispositifs et actions de prévention et de sécurité. Dans le cadre de plusieurs thématiques, BPS soutient les acteurs de la sécurité et de la prévention soit en mettant à leur disposition des plateformes d’échange de bonnes pratiques et d’informations, c’est le cas de la plateforme régionale radicalisation-polarisation; soit en organisant les concertations nécessaires à la coordination des actions des partenaires bénéficiant de subsides. 


En vue d’assurer la coordination d’une politique de sécurité urbaine intégrée sur le territoire de l’arrondissement administratif de Bruxelles-Capitale, Bruxelles Prévention & Sécurité soutient les zones de police, notamment pour le renforcement de la sécurité dans les transports publics régionaux et en renforçant les moyens de fonctionnement des zones, par exemple, en matière de nouvelles technologies visant à soutenir le travail dans les quartiers et à renforcer l’ancrage territorial. BPS soutient en outre des projets portés par les zones qui contribuent à la réalisation de mesures spécifiques du Plan Global de Sécurité et de Prévention. Conformément à la loi du 7 décembre 1998 organisant un service de police intégré, structuré à deux niveaux, les plans zonaux de sécurité (PZS) tiennent de surcroît compte du Plan Global de Sécurité et de Prévention préalablement à leur adoption. 


BPS coordonne et soutient également la mise en œuvre d’une politique de prévention et de proximité au niveau local. Ceci se concrétise par l’adoption de Plans locaux de Prévention et de Proximité (PLPP) qui traduisent, au niveau local, le Plan Global de Sécurité et de Prévention. Les communes sont en effet, en raison d’un principe de subsidiarité, les partenaires les plus aptes à appréhender les réalités locales avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale. La Région contribue ainsi à soutenir des projets locaux qui visent la réalisation des mesures du PGSP, notamment par le soutien à des projets existants, par la mise en place de nouveaux projets ou par le développement de projets intercommunaux. 


La Région coordonne enfin le renforcement de l’ancrage territorial des différents services actifs au niveau local qu’ils soient communaux, zonaux ou régionaux, et qui, par leur transversalité, contribuent à l’approche intégrée de la prévention et de la sécurité au niveau des quartiers. Pour ce faire, le Gouvernement bruxellois soutient l’implémentation d’antennes de sécurité intégrées au niveau local (LISA). La création de ces antennes permet aux acteurs concernés, dans le respect de leurs compétences respectives, de travailler côte à côte, afin d’optimiser leur collaboration et leurs résultats sur le terrain. Ces antennes associent communes, zones de police et institutions régionales. Selon les situations spécifiques au sein des communes bruxelloises, le secteur associatif est associé afin de répondre au mieux aux phénomènes auxquels la Région de Bruxelles-Capitale est confrontée. 


De manière complémentaire, BPS soutiendra dans ce quadriennat le développement de l’approche administrative de la criminalité organisée. Celle-ci prévoit d’éviter de faciliter ou de perturber les activités illégales en empêchant les criminels d’utiliser une infrastructure administrative légale et de mettre en place des interventions coordonnées à ces fins. Elle vise l’ensemble des actions que peuvent mener les autorités administratives, notamment locales, pour perturber et réprimer cette criminalité organisée et leurs activités d’appui ainsi que les troubles à l’ordre public. À l’échelle de la région, un dispositif spécifique en matière de lutte et de prévention de la criminalité organisée sera développé, en parfaite concertation avec les autorités judiciaires et administratives, et en respectant les compétences légales de chaque acteur ainsi que les structures déjà en place. L’objectif général de ce projet est de soutenir les pouvoirs locaux et les zones de police dans la mise en place de l’approche administrative de la criminalité organisée, des nuisances publiques et des troubles de l’ordre public par un service de coordination mais aussi de conseil, de veille, d’expertise et de mise à disposition d’outils. 


Ces développements contribuent à la mise en œuvre d’une politique transversale de la sécurité et de prévention et complètent ainsi les activités de soutien aux autorités locales et de coordination en la matière.

Réalisations