Brussels Capital Region
Retour à la presse

Coronavirus - Conseil Régional de Sécurité: exécution des mesures fédérales, fêtes initiatiques, philosophiques ou religieuses et violences intrafamiliales

Le Conseil national de sécurité (CNS) s’est réuni hier à l’initiative de la Première ministre afin d’évaluer les mesures déjà prises et de les adapter. Il a été décidé de prolonger ces mesures jusqu’au 3 mai 2020. Dans la foulée et comme à l’accoutumée, le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale a convoqué une réunion du Conseil Régional de Sécurité (CORES*) afin d’assurer une transmission de l’information auprès des instances communales et locales, de traduire les mesures décidées à l’échelle régionale et de s’assurer de leur mise en œuvre cohérente sur l’entièreté du territoire de la Région de Bruxelles-Capitale.

L’objectif de ce CORES était donc, dans un premier temps, de faire le point sur l’évolution de la situation et de communiquer les décisions prises au niveau fédéral. Ces mesures impliquent notamment :

  • La prolongation jusqu’au 3 mai 2020 des mesures d’urgence pour limiter la propagation du Coronavirus décidées par arrêté ministériel du 3 avril 2020 ;
  • La réouverture des jardineries et des magasins de bricolage aux mêmes conditions que les magasins d’alimentation ;
  • L’autorisation de visites dans les maisons de repos et de soins et dans les centres d’hébergement pour jeunes, pour personnes porteuses d’un handicap, etc.  mais uniquement pour un proche désigné à condition que ce soit la même personne, et qu’il ne présente aucun symptôme de la maladie depuis deux semaines. Cette règle est également valable pour les personnes vivant seules et qui ne peuvent pas se déplacer ;
  • L’annulation des grands événements de masse jusqu’au 31 août prochain.

 

Par ailleurs, un rappel a été fait concernant l’autorisation d’ouvrir les parcs à containers et l’autorisation de mener des chantiers, sous réserve du respect des distances de sécurité.

Concernant le port du masque, comme évoqué par la Première ministre Wilmès, il jouera un rôle important dans la stratégie de déconfinement. La Région de Bruxelles-Capitale appliquera les mesures décidées dans ce cadre en temps voulu.

Au niveau régional, le CORES s’est accordé sur une exécution commune des mesures pour freiner l’épidémie et protéger les plus vulnérables. Celle-ci se traduit notamment par :

  1. L’adaptation de l’arrêté du Ministre-Président permettant certaines visites dans les maisons de repos, les maisons de repos et de soins et les centres pour les personnes avec un handicap dans le cadre des mesures d’urgence pour limiter la propagation du virus, et de le rendre effectif jusqu’au 03 mai 2020.
  2. L’adoption, par les 19 communes, d’une ordonnance de police veillant à assurer un traitement harmonisé des sanctions administratives communales dans la lutte pour limiter la pandémie, articulée avec les sanctions judiciaires. Cette décision assure une égalité de traitement aux Bruxelloises et Bruxellois et contribue au niveau local à lutter contre la propagation du coronavirus. Enfin, elle assure une réponse rapide aux infractions commises tout en soulageant le travail du Parquet et de Cours et Tribunaux de Bruxelles.

Les discussions au sein du CORES ont également porté sur la gestion des problématiques liées aux mesures de maintien au domicile dont le risque accru de violences intrafamiliales et l’organisation pratique des fêtes initiatiques, philosophiques ou religieuses. 

Prévenir les violences intrafamiliales

Le CORES du 27 mars dernier avait déjà souligné l’impact de la pandémie du Covid-19 et les mesures de confinement liées au phénomène des violences intrafamiliales.

Une Task Force intrabruxelloise « Violences conjugales et confinement » a été récemment créée afin de coordonner l’action pour répondre au mieux aux demandes spécifiques du terrain bruxellois et en les relayant, si nécessaire, à d’autres instances.  Il s’agit d’une approche transversale rassemblant tant les acteurs institutionnels que les acteurs de première ligne et associatif de terrain.

Le CORES y est activement impliqué via notamment le relais des besoins et actions mais aussi une importante sensibilisation liée à cette problématique auprès des éducateurs de rue et des gardiens de la paix.

La Task Force se réunira à nouveau demain, jeudi 16 avril, afin de coordonner l’action sur le territoire bruxellois.

Adapter les pratiques en matière de fêtes initiatiques, philosophiques ou religieuses

Le CORES tient également à rappeler les mesures liées à l’interdiction des cérémonies, des rassemblements, mais aussi les règles de distance de sécurité dans le cadre des fêtes initiatiques, philosophiques ou religieuses. Parmi celles-ci, les fêtes de Pâques chrétienne, juive (du 8 au 16 avril) et orthodoxe (le 19 avril) et le Ramadan qui débutera aux alentours du 23 avril pour une durée d’un mois. Le CORES en appelle aux personnes impliquées dans l’organisation de ces fêtes mais aussi aux fidèles des différentes religions afin qu’ils adaptent leurs pratiques à la situation actuelle.

Les mesures générales s’appliquant également aux occasions spéciales et aux fêtes religieuses, impliquent que :

  • les fidèles ne se retrouvent plus dans les lieux de culte pour célébrer ;
  • les réunions familiales sont limitées aux membres de la famille vivant sous le même toit et ont lieu dans ce foyer même ;
  • les magasins d’alimentation spécifiques autorisés à rester ouverts conformément aux règles applicables aux magasins d’alimentation, sont susceptibles d’être confrontés à une plus grande demande durant cette période. Ils veillent donc à ce que les mesures de distanciation sociale soient appliquées avec une attention accrue, en particulier lorsqu’ils attendent un afflux important de clients.

Dans ce cadre, les bourgmestres sont chargés de communiquer ces mesures aux intéressés et d’assurer avec la police, le respect des règles. Pour les accompagner, la Région de Bruxelles-Capitale met à leur disposition un ensemble d’outils de communication dont des fiches pratiques à l’attention des commerces d’alimentation, des citoyens et des lieux de culte.

« Si nous voulons surmonter cette période difficile, il est important de travailler de manière concertée et coordonnée. Avec le niveau fédéral et les entités fédérées mais aussi avec les pouvoirs locaux, via le CORES. En effet, l’ensemble des pouvoirs locaux travaillent quotidiennement sur le terrain et sont en contact direct avec les citoyens. Ils ont donc un rôle primordial à jouer dans la transmission de l’information et le respect des mesures. C’est en s’y mettant ensemble et en prenant les mesures de prévention le plus en amont possible que nous arriverons à limiter la propagation du coronavirus », insiste le Ministre-Président Rudi Vervoort en clôture de ce CORES.


*Ce conseil présidé par le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale est composé de la Haut Fonctionnaire, du Procureur du Roi de Bruxelles, des Présidents des collèges de police, du Directeur coordonnateur administratif, du Directeur judiciaire, des Chefs de corps de chacune des six zones de police locale établies sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale. Sa composition est élargie à l’ensemble des bourgmestres des 19 communes bruxelloises.