Brussels Capital Region

CRISE EN UKRAINE

La Guerre en Ukraine a eu des répercussions importantes partout en Europe mais aussi chez nous en Région de Bruxelles-Capitale. Cette crise humanitaire a entrainé dans notre Région un afflux sans précédent de réfugiés ukrainiens. Cette situation nécessite que l’ensemble des forces vives de la Région de Bruxelles-Capitale agissent ensemble pour répondre au mieux au drame des familles ukrainiennes fuyant la guerre. 

Gestion de la crise 

Le Haut fonctionnaire, avec les Bourgmestres et le Ministre-Président, ont déclenché, le 15 mars 2022, la phase provinciale de crise. 

Ce mécanisme de gestion de crise est essentiel : il permet d’avoir une vue globale, d’analyser en connaissance de cause et de coordonner la réalité de terrain avec toutes les autorités et services de sécurité et de secours de Bruxelles.  

L’échange d’informations, la synergie et la concertation sont les clés en main de cette gestion de crise bruxelloise. 

 

Coordination optimale

« De nombreux Ukrainiens ont déjà fui leur pays et le mouvement va s’amplifier dans les prochaines semaines eu égard à la violence des combats et au sort réservé aux populations sur place. Le défi auquel le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale est confronté actuellement peut être qualifié de situation d’urgence conformément à l’arrêté royal du 22 mai 2019 relatif à la planification d'urgence et la gestion de situations d'urgence. Par conséquent, la gestion d’une telle situation nécessite une coordination stratégique notamment des initiatives et moyens communaux et régionaux ainsi que de l’appui des services de secours et d’intervention (le SIAMU, l’aide médicale urgente, les services de police, la protection civile, la STIB, la défense, etc) », explique Sophie Lavaux, Haut fonctionnaire.

 

 

Comité de Coordination : le cœur de cette gestion de crise

Dans le cadre du déclenchement de la phase, un comité de coordination a été mise en place, sous l’égide du Haut fonctionnaire avec le soutien des services de Bruxelles Prévention et Sécurité, afin de faire le suivi via les services de police et de secours de la situation sur le terrain.
Le Haut fonctionnaire et les services de BPS organisent par ailleurs régulièrement des concertations avec ses partenaires sur des problèmes spécifiques. 

Contacts permanents, les réseaux opérationnels de crise

Afin de disposer d’une image globale de la situation et des évolutions permanentes, le Haut fonctionnaire et les services de BPS sont en contact permanent avec le Centre de crise National (NCCN), les autres Gouverneurs de provinces, les autorités régionales et les communes. 

Les services de BPS assure un suivi permanent de la situation et participe également à la cellule d'information organisée régulièrement par le NCCN afin de diffuser les informations fédérales aux différentes communes.

Accueil d’urgence et enregistrement, l’aide humanitaire vitale


A la demande du Secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, le Haut fonctionnaire a participé, comme les autres Gouverneurs de provinces, à la mise en place d’une base de données pour faciliter l’hébergement d’urgence en partenariat avec les communes et les différentes associations impliquées ces derniers jours dans la plus grande opération du genre jamais vécue à Bruxelles.