Brussels Capital Region
Retour aux objectifs transversaux

Former les acteurs de la chaîne de Sécurité, de Prévention et du Secours et développer des partenariats académiques

Brusafe

Les formes de criminalité et d’insécurité évoluent en permanence, ce qui implique de former les professionnels de la prévention et sécurité à la compréhension des phénomènes, des réalités de terrain et des publics concernés de manière à pouvoir intervenir de la façon la plus adéquate possible. 
La formation constitue donc un enjeu essentiel de sécurité et un axe transversal de la stratégie régionale pour développer une vision intégrée et multidisciplinaire de la sécurité publique. 

C’est pourquoi, dès 2016, le Gouvernement bruxellois a décidé de créer une Ecole régionale des métiers de la sécurité appelée Brusafe, véritable coupole régionale regroupant sur un même site à Haren, les quatre écoles formant les policiers (ERIP- Ecole de police), les pompiers (CFPB – Centre de formation Pompiers de Bruxelles), les secouristes ambulanciers (IFAMU – Institut d’Aide médicale urgente) et les fonctionnaires communaux et régionaux de sécurité et de prévention (ERAP – Ecole d’Administration publique). Brusafe a été officiellement créée par l’ordonnance du Gouvernement bruxellois du XX avril 2019.

Brusafe a pour missions d’offrir aux apprenants une infrastructure plus adaptée, des espaces de formation et d’exercices équipés de matériel de pointe, le développement de formations et d’exercices multidisciplinaires pour préparer au mieux les professionnels à une collaboration efficace de leurs services sur le terrain. Outre la mutualisation des ressources des différentes écoles, elle vise également, via son  Centre d’Orientation au Recrutement à valoriser les métiers de la sécurité, de la prévention et du secours, et à soutenir le recrutement d’effectifs de proximité dans les services publics bruxellois..

En complément de l’offre de formation spécifique de chacune des quatre écoles composant Brusafe, un Plan régional de formation a été élaboré pour répondre aux mesures de formation du PGSP et aux besoins du secteur, mais aussi pour ancrer les pratiques dans une culture professionnelle multidisciplinaire et intégrée entre acteurs de la chaîne de sécurité. Dix principes d’action inspirés du PGSP permettent d’identifier les savoir-faire et savoir être prônés par la Région. 

PGSP 2021-2024

En tant que guichet d’entrée unique pour la formation et le recrutement des Bruxellois∙e∙s pour les métiers de la prévention, de la sécurité et du secours, Brusafe élabore et met en œuvre le Plan Régional de Formation (PRF). Tel que prévu par l’Ordonnance créant Brusafe, celui-ci sera élaboré sur la base des besoins des différents secteurs (police, pompiers, aide médicale urgente, prévention) par chacune des écoles partenaires (notamment en intégrant une formation obligatoire sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre). Cette manière de procéder garantira la plus grande implication possible des acteurs de terrain et par conséquent la meilleure adéquation entre réalités de terrain et catalogue de formation. Il est nécessaire d’attirer des formateur∙rice∙s solides et motivé∙e∙s.

Dans le cadre du PGSP 2021-2024, la mission transversale développera une approche d’évaluation et de qualité innovante, et procédera à la modernisation des modes d’apprentissage via une stratégie de digital learning qui mettra en avant les apprentissages mixtes (présentiel/distanciel), dans le but d’améliorer les compétences numériques des apprenant∙e∙s et des formateur∙rice∙s. La formation n’est pas uniquement nécessaire une fois que les personnes ont été engagées. Le nombre de travailleur∙se∙s de prévention, de sécurité et de secours est trop faible à Bruxelles. Un meilleur équilibre de genre et LGBTQIA+ parmi les nouvelles recrues et également souhaitable. Il est nécessaire de prévoir une promotion à cet effet afin d’inciter davantage de Bruxellois∙e∙s à se porter candidat∙e∙s.

Une formation préparatoire bien pensée permettra d’améliorer les chances de réussite aux épreuves de sélection des candidat∙e∙s locaux∙les, bruxellois∙e∙s. Les agent∙e∙s bruxellois∙e∙s doivent également suivre des modules complémentaires dans leur parcours de formation. Les instances de formation compétentes doivent y accorder une attention particulière, en prévoyant des formations à la mesure d’une grande ville et des défis qui vont avec, surtout en matière de lutte contre la discrimination et le racisme, l’interdiction du profilage ethnique, les incidents concernant les interventions de certains agents contre certains groupes de population, l’autocritique, la recherche d’efficience ainsi que l’amélioration collective et personnelle.

Les partenariats académiques visent quant à eux à développer des projets avec les institutions de recherche et d’enseignement supérieur. L’objectif est de renforcer les compétences des acteurs, de participer à la réflexion stratégique et de diffuser et partager des connaissances dans le domaine de la sécurité et de la prévention, tout en agissant comme point relais entre le monde académique au sens large et le secteur public de la sécurité, de la prévention et du secours. À cette fin, la mission transversale prendra en charge l’organisation de rencontres entre les différents acteurs via des journées d’étude, colloques ou ateliers communs. D’autres projets seront développés, tels qu’une chaire académique et la création de prix pour des travaux étudiants.