Brussels Capital Region
Retour à la presse

Inauguration du nouveau Centre de crise régional bruxellois

29 septembre 2020

Le Ministre-Président bruxellois Rudi Vervoort a inauguré aujourd’hui le nouveau Centre de crise régional aux côtés des différents services partenaires de cet important projet pour la sécurité et la prévention en Région bruxelloise. 
Le Centre de crise est en effet opérationnel et peut désormais être utilisé dans le cadre de la coordination et de la gestion d’événements et de crises sur l’ensemble du territoire régional bruxellois. 
Doté des dernières technologies de pointe, il a pour vocation d’unir l’ensemble des partenaires dans cette mission et d’y apporter une réponse commune.
 
Gestion d’événements planifiés et de situations d’urgence et de crise
Le Centre de crise régional est conçu afin de permettre une gestion simultanée et intégrée des différents opérateurs de sécurité de la Région de Bruxelles-Capitale qui l’utiliseront dans le cadre de situations diverses :
•    lors d’événements planifiés : manifestations annoncées, événements sportifs ou culturels ;
•    dans des situations d’urgence et de crise de moyenne et de grande ampleur.
 
Innovation, travail multidisciplinaire et partage d’information
 
Ce centre multidisciplinaire est un outil doté des dernières technologies de communication modernes qui permettra d’assurer une collaboration renforcée entre différents services parmi lesquels la police fédérale et locale, le SIAMU, le Parquet, la Sureté de l’État, l’OCAM et les services de sécurité de la STIB.
 
Il sera le quartier général opérationnel de la sécurité en Région bruxelloise.
 
Concrétisation d’une vision régionale de la sécurité
 
Le Centre de crise régional est une des priorités du Plan Global de Sécurité et de Prévention (PGSP).  Il complète les outils mis en place par le Gouvernement et apporte une illustration concrète du rôle que Bruxelles Prévention & Sécurité entend assurer dans la coordination des politiques de sécurité sur le territoire.
 
« Le centre sera un maillon clé dans la nouvelle architecture de la sécurité développée sur l’ensemble du territoire sous le prisme d’une vision régionale.  Il permettra d’appuyer et de renforcer l’ensemble des partenaires et opérateurs actifs sur le terrain. Je suis fier et heureux de l’aboutissement de cet outil, indispensable pour la Région bruxelloise. Il contribuera très certainement à lui donner un nouvel élan dans le cadre de ses compétences relatives au maintien de l'ordre public et la gestion de la sécurité », déclare le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort.


Pour Viviane Scholliers, Haut-Fonctionnaire de la Région de Bruxelles-Capitale,  « le nouveau Centre de crise régional est une corde supplémentaire à notre arc en vue de la gestion de situations d'urgence et de la coordination multidisciplinaire des grands évènements. Quand la situation le demandera, il complètera harmonieusement les doctrines et procédures agiles développées avec les disciplines, en apportant un soutien technologique aux humains en charge de gérer les crises. »
 
Pour Hervé Doyen, Président de la Conférence des Bourgmestres, « l'inauguration de ce nouveau Centre de crise régional s'inscrit parfaitement dans la logique de partenariat entre les communes, leurs zones de police, les services régionaux d'urgence et BPS. Plus que jamais, la crise sanitaire l'a encore démontré, chacun des partenaires - communes et Région - a un rôle déterminant à jouer dans une compréhension inclusive du fait régional bruxellois. »
 
« A l’occasion de grands événements d’ordre public planifiés sur l’arrondissement administratif de Bruxelles-Capitale, comme les visites d’État ou les grandes manifestations à caractère international par exemple, le centre permettra une gestion plus efficace et plus flexible, et en cas de nécessité  une transition sans rupture entre une gestion monodisciplinaire et une gestion pluridisciplinaire de l’événement.  Il fournira le cadre moderne et qualitatif permettant une collaboration accrue entre tous les acteurs de la sécurité grâce une plus grande proximité entre les services. Et il devra permettre une gestion optimalisée des situations de planification d’urgence », souligne de son côté le Directeur Coordonnateur administratif  de la police fédérale Luc Ysebaert
 
« Réactivité efficace pour réponse durable. Voilà indéniablement un des principaux préceptes qui anime tous les services de sécurité et de protection. En regroupant en un lieu commun, doté de surcroît des outils technologiques de pointe, les forces vives de la Région actives en la matière, nous maximiserons de façon indiscutable la qualité de la réponse apportée à tout trouble/situation d'espèce connu(e) et, ce faisant, œuvrerons de concert pour un retour rapide à la normale. Face à toute problématique commune, nous partagerons depuis le centre de crise régional en temps réel nos expertises, nos informations ainsi que les moyens à notre disposition et prendrons de façon concertée les dispositions qui s'imposent en plaçant toujours les intérêts de la population en première ligne », conclut le commissaire divisionnaire Michel Goovaerts, Président de la Conférence des Chefs de Corps.  
 
Prochaines étapes
 
Le dispositif du centre de crise régional va également être complété par la mise en place du centre de communication qui permettra de traiter les opérations quotidiennes des opérateurs de sécurité, tel que le travail de la police, la lutte contre les incendies et les interventions médicales.
 
Le projet en quelques chiffres


•    2018 : début des travaux
•    1000 m2 : superficie du Centre névralgique du centre régional de crise
•    12 salles de réunions
•    1 salle centrale : la « Crisis control room »
•    2 murs d’images dans la « Crisis control room » : l’un de 16 écrans, l’autre de 10 soit 32 millions de pixels
•    55 racks de 42 unités chacun dans le data center
•    100: nombre de personnes que le centre régional de crise peut accueillir