Brussels Capital Region
Retour à la presse

Le Centre de Crise bruxellois opérationnel pour son premier réveillon de la Saint-Sylvestre  

31 décembre 2020

Ce 31 décembre 2020, après une inauguration en septembre dernier, le Centre de crise régional bruxellois qui comprend un dispositif multidisciplinaire ainsi qu’un centre de commandement opérationnel, vivra sa première nuit de la Saint-Sylvestre. Une année particulière à plus d’un titre puisque c’est également la première fois que les fêtes de fin d’année se déroulent dans le cadre d’une crise sanitaire majeure.

« Cette année, nous avons redoublé d’efforts afin de sécuriser notre Région. Par la mise à disposition du Centre de crise régional, la Région bruxelloise entend remplir pleinement son rôle de coordination dans le cadre de ses compétences relatives au maintien de l'ordre public. Une mission rendue plus délicate encore suite à la crise sanitaire majeure que nous vivons et à la nécessité de faire respecter l’ensemble des mesures décidées dans ce cadre. L’ouverture de ce centre de crise aujourd’hui ainsi qu’après, dans le cadre de grands événements futurs qui se tiendront sur le territoire régional bruxellois, marque l’engagement de notre Région et de tous les partenaires concernés afin d’assurer pleinement la sécurité des citoyens et citoyennes bruxellois-es. » déclare Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale.

Viviane Scholliers Ndaya, la Haut Fonctionnaire ajoute : « Un dispositif de veille multidisciplinaire est prévu pour le passage à l’an neuf. Celui-ci est composé des représentants des disciplines d’intervention et de secours telles que le SIAMU, l’Inspection fédérale d’hygiène ou encore la STIB. Je les réunirai au sein du nouveau Centre de crise régional, une infrastructure performante sur le plan technique et fonctionnel qui offre des conditions de communication optimales. Ce dispositif de veille aura pour objectif, comme à l’occasion des années précédentes, d’appuyer le travail de la police et de permettre une intervention coordonnée entre les différents services en cas d’incident. »

Michel Goovaerts, chef de corps de la zone de police Bruxelles Capitale Ixelles et gold commander de la structure policière tient également à remercier vivement le personnel engagé dans la sécurisation de la nuit du Nouvel an ainsi que dans la gestion des missions courantes. L’implication consciencieuse de toutes et tous, que ce soit engagés dans le travail policier visible ou non, permet un passage à l’an neuf dans la sérénité, la sécurité et la tranquillité publiques. Il précise : “J’ai conscience que cette édition est une fois de plus particulièrement exigeante. Je tiens à souligner la qualité et le professionnalisme de l’engagement des policiers et policières aussi bien des zones locales bruxelloises que de la police fédérale, ainsi que les remercier pour leur force et détermination pour connaître au plus vite un retour à la normale.”

Un modèle de gestion de crise où la décision stratégique est alimentée par les informations opérationnelles 

Deux réflexions ont animé la construction de l’infrastructure et l’aménagement du Centre de crise bruxellois. Tout d’abord, il s’agit de favoriser une approche multidisciplinaire avec une ligne décisionnelle claire dans le respect des tous les partenaires impliqués dans la gestion d’événements et crises. L’objectif de ce modèle de gestion de crise est de permettre l’échange et le partage d’informations pour une prise de décision se basant sur des faits et des chiffres partagés et complets.

La deuxième réflexion réside dans le fait de proposer des installations de qualité au niveau ergonomique et technologique pour les acteurs de la sécurité mettant l’humain au centre des préoccupations. Dans ce cadre, la qualité des infrastructures et des technologies offertes par le nouveau centre de crise régional est saluée par l’ensemble des partenaires.

Le Centre de Crise permet donc de s’appuyer sur l’ensemble des partenaires et opérateurs actifs sur le terrain tout en renforçant leur action. Le centre de crise illustre la logique de partenariat entre les communes, leurs zones de police, les services régionaux d'urgence et Bruxelles Prévention et Sécurité (BPS). Cette collaboration accrue entre tous les acteurs de la sécurité grâce une plus grande proximité entre les services a comme objectif commun final de garantir au mieux la sécurité des citoyens bruxellois et visiteurs de notre Région.