Brussels Capital Region
Retour aux actualités

Violence conjugale et intrafamiliale : les services d’aide restent disponibles malgré les mesures de maintien au domicile

Pour beaucoup de femmes et d'enfants, le foyer n'est pas un lieu sûr. Les nécessaires mesures de maintien au domicile augmentent aujourd’hui les risques de violence et aggravent les situations où s’exercent déjà des violences conjugales et intrafamiliales. Le sentiment d’isolement des victimes est également renforcé. 


Task force « Violence conjugale et intrafamiliale »

Face à ces problèmes de violence, la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie, la Région de Bruxelles-Capitale et la Cocof ont décidé d’unir leurs efforts pour apporter des réponses transversales et coordonnées.  Dans cette logique d’action commune, une Task force « Violence conjugale et intrafamiliale » vient d’être mise en place pour répondre aux risques d’amplification des problèmes de violence dans cette période de crise sanitaire et de maintien à domicile. En partenariat avec les acteurs de terrain, un suivi de la situation des infrastructures d’accueil et de soutien est assuré afin de mettre au jour les besoins, les urgences rencontrées et d’y apporter une réponse rapide et efficace. Elle vise aussi à relayer les informations et à sensibiliser tous les acteurs concernés.

 
Rappeler les numéros des services d’urgence, d’écoute et de soutien 

Dans un premier temps et de manière urgente, la Task force souhaite rappeler les numéros des services d’urgence, d’écoute et de soutien qui sont à la disposition des victimes de violences conjugales et intrafamiliales. Des numéros d’aide existent également pour accompagner les auteurs et prévenir le passage aux actes de violences. Il est important que ces numéros puissent être diffusés et rappelés au maximum. Un visuel (voir annexe) rappelant les différents numéros sera diffusé dès aujourd’hui sur les sites et réseaux sociaux des différents niveaux de pouvoir partenaires. 

Face à cette situation inédite et au-delà de l’aide proposée par les différents services existants, chaque citoyen peut également jouer un rôle malgré les mesures de distanciation physique : en prenant des nouvelles de ses connaissances, amis, voisins mais aussi en signalant aux services d’aide ou à la police des situations problématiques qui pourraient mettre des personnes en danger.